Vers un Master pour les enseignants du primaire?

La formation des Hautes écoles pédagogiques n’est plus adaptée aux nouvelles réalités, selon la chambre des HEP de Swissuniversities qui propose la création d’un Master

Le master de deux ans s’ajouterait aux trois ans d’études déjà réalisés par les futurs enseignants du primaire à la HEP.

Les enseignants neuchâtelois du primaire, mais aussi plus généralement suisses, sont confrontés à de nouveaux défis pour lesquels ils manquent d’outils. C’est la position défendue par la Chambre des Hautes écoles pédagogiques de Swissuniversities. 

Parmi ces défis figurent le numérique et l’introduction de l’anglais, mais aussi la prise en charge des élèves à besoins particuliers et des jeunes migrants qui peuvent présenter des traumatismes liés à leur exil.

 « Actuellement, nous sommes obligés de laisser tomber des branches dans la formation proposée dans les HEP, faute de temps », explique Samuel Rohrbach, président du Syndicat des enseignants romands.

Pour la Chambre des HEP de Swissuniversities, la formation actuelle n’est pas suffisante pour faire face à ces défis. Elle propose dès lors d’introduire un Master qui s’ajouterait aux trois ans d’études déjà réalisés par les futurs enseignants du primaire à la HEP.

En revanche, la formule d’étude ne serait pour l’heure pas modifiée pour les enseignants qui se destinent au niveau du secondaire et des lycées. /jro

Source

extrait audio (mp3)

Mots-clés associés: 

Ajouter un commentaire

CKEditor

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • You may insert videos with [video:URL]
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à tester si vous êtes bel et bien un visiteur humain pour éviter les soumissions automatiques.