TheBookEdition.com

Dans une tribune libre consacrée au phénomène de la publication sans édition, l’écrivain Gilbert Pingeon met en évidence le rôle de filtre joué par une maison d’édition et relève qu’un procureur a publié récemment un livre comportant un certain nombre d’erreurs de syntaxe et d’orthographe, ainsi que des passages délicats d’un point de vue juridique… Si n’importe qui peut placer n’importe quoi en librairie sans trop de difficultés, il semble bien que les problèmes surgissent au moment où les livres sont lus. S’ils sont lus… (sl)

[1] Vive la liberté d’écrire? L’Impex du 3 avril 2014

Mots-clés associés: 

Ajouter un commentaire

CKEditor

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • You may insert videos with [video:URL]
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à tester si vous êtes bel et bien un visiteur humain pour éviter les soumissions automatiques.