Palmarès des députés 2013-2017

Durant la législature 2013-2017, nous avons retenu 19 votes représentatifs* du Grand Conseil ayant trait à l'enseignement, à l'évolution de la société et à la fonction publique.

C'était facile, car les procès-verbaux consignant les votes (tous nominatifs) sont publiés sur le site de l'État sous la rubrique Grand Conseil / Ordre du jour et objets traités par session.
Tout au plus aurait-on apprécié de ne pas devoir manuellement copier toutes les données; on connaît des cantons qui constituent une base de données de ces informations.

Comme l'importance des divers sujets est variable, nous avons usé de coefficients (par exemple: triple pour des questions comme la motion populaire appelant à la suppression de la caisse de remplacement; double pour des aspects moins aigus comme le postulat "Moins d’état-major de directions d’écoles"; simple pour des sujets assez basiques comme la motion réclamant l'enseignement des hymnes suisse et neuchâtelois).

Au fil d'une législature, il est fréquent que des député-e-s aient à être remplacé-e-s (définitivement ou ponctuellement, par un-e suppléant-e).
Pour que les résultats soient significatifs, nous avons tenu compte des député-e-s qui avaient participé à au moins 8 votes sur 19, soit plus de 40%.

Chaque fois que le vote correspondait à nos idées, 3 points étaient accordés; 1 point en cas d'abstention; aucun point en cas de désaccord avec notre position.

Pour terminer, nous avons accordé un léger bonus en fonction de l'assiduité.

Beaucoup de politiciens tiennent de beaux discours; c'est facile.
Nous avons voulu observer comment cela se traduit dans la réalité de la conduite de l'État (c'est le but de leur vote).

Palmarès

deputes_legislature_2013_2017_liste.png    palmares_fmag.png

* Liste des votes retenus


L'information reprise par L'Impartial / L'Express (pdf)


Voir également:

Élections cantonales 2017: Quel vote?

Mots-clés associés: 

Commentaires

Palmarès des députés

Votre palmarès des députés est intéressant et reflète bien le soutien des divers groupes politiques aux enseignants. Il est cependant à prendre avec des pincettes au niveau individuel. Cela pour deux raisons : lorsqu'un député enseignant est directement concerné par un vote, la décence veut qu'il s'abstienne, ce qui ne veut pas dire qu'il ne donne pas son avis au groupe et excerce ainsi son influence. De plus, ce palmarès ne montre pas quels sont les députés qui s'engagent activement pour l'école neuchâteloise dans le cadre des commissions, qu'il s'agisse de la commission de l'école obligatoire, de la commission de l'université ou d'autres. Ainsi, les députés en tête de votre palmarès sont certes ceux qui ont le plus voté en faveur des enseignants mais pas forcément ceux qui se sont le plus engagés pour eux.

Daniel Ziegler

Travail dans l'ombre

Les remarques de Daniel Ziegler sont correctes, mais in fine c'est le vote qui valide les choix effectués.
Quant à la décence de l'abstention lorsque le/la député-e enseignant-e est concerné-e, on remarque qu'elle n'est pas pratiquée de la même manière par tout le monde (agriculteurs/viticulteurs, médecins, par exemple, malgré tout le respect qu'on porte à ces professions).
Au surplus, une part des voix ayant permis l'élection se justifie précisément aussi (pas uniquement) par la défense des intérêts spécifiques tels que ceux de la profession.

compréhension des diagrammes et POS?

Merci pour votre remarquable travail.

Je comprends bien les 2 diagrammes en bleu et les résultats de l’un comme de l’autre ne sont en aucun cas surprenants. Mais la feuille présentant les candidats à la réélection n’est pas claire. On pourrait croire que tous les candidats en verts sont des candidatEs que l’on peut réélire sans autre. Il faudrait aussi préciser que les candidatEs en orange ne se représentent pas et que seuls celles et ceux qui totalisent un maximum de point sont à réélire.

Enfin, le POS n’existe pas, il s’agit du POP, Parti Ouvrier et Populaire (à gauche du PS).

Amitiés.

Philippe

 

Présentation retouchée

Philippe Vaucher relève des défauts du document original. Les noms des député-e-s candidat-e-s à réélection étaient présentés sur fond vert, les autres sur fond orange.
Cela prêtait effectivement à confusion; un lecteur peu attentif aurait pu prendre la couleur verte comme un signe de la qualité des votes des député-e-s.
Nous avons retiré ces couleurs et ajouté une colonne (à droite) indiquant si un-e député-s ne se représente pas à l'élection; la très grande majorité est candidate à réélection.
Quant à l'abréviation POS, elle émanait des procès-verbaux (le S devait désigner solidaritéS, mais on fait confiance à Philippe Vaucher).
Attention: François Konrad siège au nom de solidaritéS (d'où le POS initial); on remplace par SOL...

Précision

Petite précision du 69ème au palmarès: je ne suis pas candidat ... pour me soutenir ou me biffer, cela sera un peu compliqué! Meilleures salutations.

Pascal Sandoz

Merci de votre regard

Nous corrigeons bien sûr!
Merci pour votre engagement, même s'il n'allait pas assez souvent dans notre sens ;-)
Cordialement.

Je trouve votre démarche

Je trouve votre démarche regrettable car la politique n'est pas faite pour protéger ses intérêts particuliers. Veut-on vraiment vivre dans une société où les boulangers votent pour les défenseurs des boulangers, les avocats pour les défenseurs des avocats, les tennismen pour les défenseurs des tennismen ? On reproche souvent aux fonctionnaires leur corporatisme - vous en offrez là une belle preuve.

Matthias Lanzoni

 

Depuis des années, on nous

Depuis des années, on nous dit que l'on est obligé de tailler à coups de millions dans les budgets de l'éducation, il suffit de lire les journaux pour observer les faits. On nous dit toujours que c'est la volonté du Grand Conseil...
Alors, il faut être cohérents, si on trouve que les députés définissent mal les priorités, il faut changer la députation. La démocratie nous en donne l'occasion tous les 4 ans.
Attention, on ne parle pas en priorité du "confort" des profs, loin derrière celui de leurs collègues des autres cantons, mais bien des conditions de formation de notre jeunesse (qui a tout à perdre d'un épuisement des enseignants avec le cortège de remplaçants insuffisamment formés qui l'acccompagne).

Ajouter un commentaire

CKEditor

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • You may insert videos with [video:URL]
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à tester si vous êtes bel et bien un visiteur humain pour éviter les soumissions automatiques.