Neuchâtel veut 400 places d’apprentissage de plus dans le canton

Coup d'accélérateur pour la formation duale. Les milieux économiques neuchâtelois et le Département de l'éducation de la culture et des sports (DECS) dévoilent ce matin un plan d'actions pour promouvoir l'apprentissage en entreprise. Objectif: créer 400 places d'apprentissage supplémentaires en huit ans.

Pour l'atteindre, tous les départements de l'Etat et toutes les institutions subventionnées devront employer dès 2011 un quota d'apprentis minimal de 4% du personnel. Les cours d'éducation au choix professionnel seront également généralisés dans toutes les classes de 8e année dès la rentrée prochaine.

Du côté des milieux économiques, le plan d'actions prévoit un aménagement des conditions de travail pour les apprentis, telle que l'organisation des transports. Il propose également de favoriser les rencontres avec les enseignants du secondaire 1, la création de formules mixtes entre entreprises et écoles professionnelles via une année de transition, un taux progressif d'activité en entreprise ou encore un partenariat flexible.

Actuellement, 17% des entreprises neuchâteloises sont formatrices. Elles offrent chaque année un peu plus de 1000 places d'apprentissage.

Ce plan d'actions est mis en consultation jusqu'au 25 juin. Il bénéficie du soutien de la Chambre neuchâteloise du commerce et de l'industrie (CNCI) et de l'Union neuchâteloise des arts et métiers (UNAM). /réd

Source

Voir aussi: Un plan pour doper l'apprentissage

Mots-clés associés: 

Ajouter un commentaire

CKEditor

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • You may insert videos with [video:URL]
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à tester si vous êtes bel et bien un visiteur humain pour éviter les soumissions automatiques.