Assurances exclusives

On n'en est pas encore là: 

assurance.jpg

MAIS...

De nos jours, il faut être inconscient-e pour exercer notre profession sans «filet de sécurité».
Personne ne peut plus affirmer qu'il ne sera
jamais victime d'une procédure engagée contre elle/lui.
Même sans que notre responsabilité soit effectivement engagée, le risque d'avoir à se justifier face à des parents, voire à sa direction, est loin d'être négligeable.
Il est illusoire de compter sur l'appui des autorités (à quelque échelon que ce soit).

Évidemment, on peut courir le risque... comme un resquilleur qui paie de temps en temps une amende quand il est attrapé!
Dans notre cas, cela signifie être prêt à payer les frais d'avocats et les émoluments divers (à près de 300.- l'heure, la cotisation du syndicat est vite remboursée...).

Attention aussi à l'illusion d'une protection juridique individuelle; lisez attentivement les conditions! Elles excluent souvent le droit du travail (ou alors le considèrent du point de vue de l'employeur - comme pour un conflit avec une femme de ménage que l'on emploie).

Quant à l'assurance de responsabilité civile, même si nous en avons conclu une pour notre ménage, son étendue n'est pas forcément  adaptée aux risques courus; le contrat complémentaire conclu par le SAEN augmente la couverture (y compris avec «faute grave»).

Pour bénéficier des prestations du syndicat, il faut évidemment être membre avant la survenue d'un cas!

Les membres du SAEN sont couverts par une assurance de protection juridique professionnelle et par une assurance (complémentaire) de responsabilité civile

D'autre part, des conditions avantageuses sont proposées dans les domaines suivants :

Attention: la qualité de membre du SAEN sera vérifiée!

Mots-clés associés: